HÉBREU BIBLIQUE

alphabet-1679750_1920.jpg

Beit Hamidrash lanachim.

Marcus Elhadad

MARCUS_ELHADAD_projet_Beit_Hamidrash_sept_2019.jpgAnnée 2019/2020/ 5780


   
Cours : Apprendre l’hébreu biblique en lisant la Torah

   Préambule :

 

 

   . Le texte du Houmach, la Tora, se développe en livres, en parachiot, en chapitres, tout le texte de la Tora se décline enfin en versets. Les 5 livres ont chacun un nom et chacune des 54 parachiot est connue sous un titre, les chapitres sont numérotés, les nombres sont transcrits par des lettres de l’alphabet hébraïque.

   . Le texte du Houmach est composé essentiellement de récits et de lois. Chacun des 5 livres a sa spécificité

   . Le livre de Tora n’est ni un roman ni un livre d’histoire. Au cours de l’année d’étude, on prendra le parti de lire le Houmach, non pour y trouver la Grande Histoire ou quelque autre document de littérature antique, de sociologie ou d’anthropologie. Au cours de cette année d’étude, je me propose de lire le Houmach du point de vue du juif observant ; malgré les multiples récits qui y sont rapportés, la Tora reste un enseignement . להור ות ת ור ה

. L’écrit du Houmach est dense au point d’être déroutant pour les lecteurs d’aujourd’hui, ou les lecteurs non avertis. Depuis des siècles, la Tradition juive lit le Texte de la Tora avec les commentaires de nos Sages, un ensemble inséparable, un ensemble intimement lié.

. Le texte de la Tora est, par sa nature même, destiné à être lu oralement, les versets sont écrits, construits, suivant une mélodie et un rythme, minutieusement conservés depuis l’origine, mélodie et rythme sont notés, dans nos livres par des signes spécifiques.

Travail personnel :

La lecture du Houmach en hébreu suppose l’acquisition préalable de plusieurs savoirs et compétences. L’apprentissage ne peut être que progressif et soutenu par la participation assidue aux cours et par un travail personnel.

Pour tirer le meilleur parti des cours, pour réussir et progresser à un bon rythme, je suggère aux étudiantes d’envisager, en dehors de la participation aux cours, un travail personnel de 2 a 3 séances de 20 minutes par semaine, Les lectures personnelles seront, durant le cours, commentées, amplifiées et donneront lieu, si nécessaire, à des précisions.

1. Lecture personnelle. Fréquenter le Houmach et le lire assidûment, à son rythme, en français, même si on sait par ailleurs que le vrai sens du texte se découvre, non dans une traduction mais dans une lecture attentive du texte hébraïque avec les commentaires de la Tora Orale.

Prendre connaissance des récits du Houmach, le récit des origines, les Patriarches, l’esclavage en Égypte, la traversée du désert et ses péripéties, jusqu’à l’arrivée sur la rive orientale du Jourdain. Lire pour connaitre les héros de la Tora, leur nom hébraïque, tels qu’ils apparaissent dans le récit du Houmach. Prendre bien soin de ne pas confondre les éléments narratifs fournis par le Houmach et les éléments fournis par le midrash.

2. Éviter toute lecture anarchique, nonchalante ou paresseuse, apprendre à lire en considérant le Houmach comme un champ d’investigation et d’interrogation. On lit pour aller à la recherche d’un récit, d’un personnage, d’un texte, d’une expression ou encore pour confirmer ou renforcer une notion.

3. Apprendre à identifier et à repérer les textes lus, autant par le thème ou le sujet qui y est développé que par leur place dans l’ensemble (les coordonnées, livre, chapitre, verset) d’où la nécessité urgente d’apprendre la correspondance lettre/nombre).

Objectifs du cours :

Accéder à une lecture intelligente du texte en hébreu. Je propose les activités suivantes :

A/ Lire et étudier

des textes narratifs, choisis dans le 1er livre Berechit

1. Texte long : Prendre connaissance du texte choisi, récit complet ou épisode de récit, en français (Traduction du Rabbinat)

2. Texte court extrait du texte long :

Étude attentive, en hébreu, d’unités de 4 à 5 versets chacune, on y recherchera

  • Le sens premier de chaque verset,
  • la cohérence de l’unité textuelle,
  • le sens enrichi par les commentaires,
  • les mots inducteurs de commentaires,
  • On s’exercera à lire le texte des yeux, à mémoriser les éléments du verset puis à les

restituer oralement et par écrit (Copie-mémoire).

3. Lecture orale :

On apprendre à identifier les signes de cantillation, טעם מש רת / טעם מפס י ק pour reconnaitre les groupes de mots dans le verset.

S’entrainer à une lecture orale conforme à la structure mélodique et au sens du verset.

B/ Étude de la langue

1.Lexique :

Écrire et mémoriser le sens des mots inducteurs. On mémorisera dans l’année jusqu’à 300 mots, les 300 mots les plus fréquemment employés dans le Houmach. Ce capital de mots permettra d’entrer dans le texte avec une aisance relative, mais cependant suffisant pour ouvrir la voie à une lecture performante et assurée.

2. Morphologie :

Chaque mot nouveau sera étudié et mémorisé avec ses variations morphologiques. Les mots à mémoriser seront d’emblée rangés dans la classe grammaticale à laquelle ils appartiennent. On apprendra à distinguer 4 classes grammaticales avec leurs variations :

  • Le nom-adjectif, le singulier et le pluriel ;
  • Le verbe, ses 2 temps conjugués et ses formes non conjuguées, infinitif, participe actif, passif ;
  • Les pronoms personnels-sujets et les pronoms-compléments ;
  • Les mots de liaison.

Syntaxe :

  • Analyser les mots composés, distinguer les lettres grammaticales des lettres lexicales.
  • Identifier la phrase infinitive avec le pronom personnel pour sujet

Conclusion

Le programme ainsi exposé pourrait paraitre au lecteur, par trop technique au point d’être parfois rebutant. En réalité, l’étude de l’hébreu avec ses règles multiples et variées inspire, à celui qui en accepte le fonctionnement et qui se soumet à sa logique, une admiration profonde pour le génie de la langue hébraïque. Mais ce qui frappe et inspire le plus, c’est l’immense force du Texte que l’on découvre, même après des années de fréquentation, avec la même surprise heureuse.

En s’engageant dans l’aventure du Beit Hamidrash lanachim, les étudiantes qui ont ainsi montré un intérêt pour les études juives, pressentent certainement que la passion du Texte qui les gagnera peu à peu peut changer une vie.


 

La Grande Synagogue de La Victoire
17, rue Saint Georges
75009 PARIS

+33 7 66 53 92 46

Newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer une expérience adaptée à vos centres d'intérêts.
Ok